Retour sur la projection-débat sur l'accès à l'alimentation le 25 sept. dernier à Muret

Date de l'article 05.10.2022
RetourSurLaProjectionDebatSurLAccesAL_img_20221005_154750.jpg
Chapeau de l'article Une Projection-Débat a eu lieu le 25/09 dans le cadre des "Dimanche du Mermoz" au Cinéma LE VEO à Muret autour du film produit par Réseau CIVAM « LA PART DES AUTRES ».
Cette rencontre a été un franc succès puisque la salle était comble. Pierre et Didier du CIVAM 31 ont animé un débat très vivant très vite orienté vers la question de l’accès à une alimentation de qualité pour tous et une des réponses qui est la création de la Sécurité Sociale Alimentaire dont le Civam est un actif défenseur avec d’autres associations et syndicats réunis dans la plateforme « Pour une Sécurité Sociale de l’Alimentation » [...]
Corps de l'article Une Projection-Débat a eu lieu le 25/09 dans le cadre des "Dimanche du Mermoz" au Cinéma LE VEO à Muret autour du film produit par Réseau CIVAM « LA PART DES AUTRES ».
Cette rencontre a été un franc succès puisque la salle était comble. Pierre et Didier du CIVAM 31 ont animé un débat très vivant très vite orienté vers la question de l’accès à une alimentation de qualité pour tous et une des réponses qui est la création de la Sécurité Sociale Alimentaire dont le Civam est un actif défenseur avec d’autres associations et syndicats réunis dans la plateforme « Pour une Sécurité Sociale de l’Alimentation »

Bénédicte Taurine députée NUPES en Ariège a confirmé travailler sur un projet de loi qui pourrait être déposé en 2023.
Christophe Bex, député NUPES de la 8è circonscription de Haute-Garonne, parfaitement formé à cette question notamment par les travaux de Bernard FRIOT, a rappelé l’histoire de la création de la Sécurité Sociale aux lendemains de la guerre et le prodigieux élan que cela a donné pour la dynamique sociale de la république.
Yacina Lollier, référente nationale de la Sécurité Sociale de l’Alimentation pour le syndicat FSU a indiqué que la position syndicale sur le financement de la Sécurité Sociale de l’Alimentation était orientée vers des réflexions autres que le financement par les cotisations sociales.

La Confédération Paysanne représentée par Hélène Delmas a rappelé combien il était essentiel de changer le modèle actuel de cette agriculture productiviste et en quoi il y avait nécessité à modifier les termes de la PAC vers une souveraineté alimentaire.

Les nombreuses interventions en salle ont pu faire émerger des expériences de terrain comme la pratique au sein du GAF (Groupe Amitiés Fraternité) de Blagnac, consistant à faire produire dans des jardins maraichers des légumes par des personnes sorties de la rue pour des personnes à la rue ou démunis (Le CIVAM 31 a établi un partenariat avec le GAF notamment sur la formation au maraîchage).

D’autres pistes de financement ont été évoquées comme la taxation des produits financiers ou le financement local par le biais d’une monnaie locale complémentaire (des expériences de ce type sont menées dans quelques coins de France à l’initiative de collectifs citoyens). Beaucoup d’autres interventions enrichissantes de la salle ont eu lieu et ont continué autour d’un apéro lorsqu’il a fallu quitter la salle.

Commentaires